Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S. : avis et tarifs 2018


Présentation du joystick Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S.

Plateforme : Pc Windows XP, Vista, 7, Windows 8, Windows 8.1, Windows 10
Présentation et avis du joystick Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S. pour Pc Windows

Quiconque a déjà été en quête d'un nouveau joystick sait qu'il existe une gamme étonnante de produits. Des pièces simples et bon marché à 20 €, aux articles d'apparence professionnelle coûtant 200 € et plus. Récemment, Mad Catz a élargi notre choix dans le segment haut de gamme avec le tout nouveau produit de la marque Saitek : le Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S. System. Situé juste au-dessus de leur très populaire X-52 Pro, le X-55 Rhino remplace le révolutionnaire X-65F comme le joystick de vol professionnel haut de gamme de la gamme Saitek.


Découvrir et acheter les meilleurs simulateurs de vol sur Amazon.fr

Comme la plupart des produits haut de gamme de Saitek et d'autres fabricants, le X-55 Rhino est un système en deux parties, composé d'un manche et d'un papillon des gaz séparés. Mais contrairement aux X-52 et X-65F, les 2 unités du X-55 sont vraiment séparées, chacune avec sa propre connexion USB indépendante. Le manche et l'accélérateur sont montés sur de grandes bases robustes avec des trous de montage pré-percés. La plus grande différence dans les bases est que la base de l'accélérateur est littéralement recouverte d'interrupteurs et de boutons, tandis que celle du manche est dépourvue de tout, conformément à la philosophie de HOTAS.

Les poignées elles-mêmes empruntent fortement la forme et la fonction du X-65F, mais elles ne sont pas identiques à celles de leur prédécesseur. La manette X-55 est équipée de 4 boutons poussoirs, d'une détente simple, d'un bouton auriculaire et de 3 interrupteurs 8 directions. Comme nous l'avons déjà dit, la base du bâton est dépourvue de boutons. La caractéristique la plus unique du manche est que vous pouvez facilement et rapidement changer les ressorts pour obtenir une sensation différente dans la force du manche. Plus de détails sur cette fonction cool plus tard dans la revue.


La manette des gaz / Throttle

La manette des gaz est équipée de 2 manettes indépendantes qui peuvent être connectées via un verrouillage pour obtenir une seule poignée mobile. Sur les poignées d'accélérateur, vous avez 3 boutons poussoirs, 2 commutateurs de chapeau à 8 voies, une souris, un curseur à 2 positions, un bouton à 3 positions, une roue tournante et enfin : 2 boutons rotatifs avec 2 autres boutons poussoirs intégrés. Sur la base de la commande des gaz, vous disposez de 7 interrupteurs à ressort à 3 positions, de 2 cadrans, du bouton de mode 3 directions et du bouton de réglage des gaz. Un comptage rapide vous donne une possibilité de 70 fonctions et 11 axes que vous pouvez assigner. Si vous utilisez les 3 modes à leur plein potentiel dans le logiciel, ce ne sont pas moins de 210 fonctions distinctes et 11 fonctions analogiques ! Cela semble incroyable en matière de publicité, bien que je doute que quiconque utilise toutes ces fonctions uniques. Mais le potentiel est là.


Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S. : le côté Hardware


Photo d'un pack Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S.
Photo d'un pack Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S.

Ressorts interchangeables

Parlons de 2 caractéristiques : les ressorts interchangeables et les connexions USB séparées. Prenons d'abord les ressorts. Si vous avez déjà déballé un nouveau joystick, il est surprenant de voir que le stick du X-55 n'est pas fixé à la base lorsque vous ouvrez la boîte. Mais ne vous inquiétez pas, le fixer est aussi simple que de le positionner correctement et de serrer une seule vis. Rendre le manche détachable n'est bien sûr pas fait sans raison. Il est nécessaire de pouvoir changer les ressorts. Le X-55 Rhino est livré avec 4 ressorts différents, et peut également être utilisé sans. Cela vous donne 5 niveaux différents de force dans le manche, de zéro (pas de ressort) à assez rigide (ressort le plus long). Ce système est en fait très utile, et plus important encore : facile à utiliser. Vous pouvez modifier la force nécessaire pour déplacer le manche en fonction de l'avion que vous pilotez. Les pilotes d'hélicoptère, par exemple, choisiront généralement un ressort plus souple, tandis que les pilotes de chasse et les pilotes d'Airbus auront tendance à choisir un ressort plus rigide. Et bien sûr, vous pouvez aussi l'adapter à vos goûts personnels. Le remplacement du ressort est assez facile. Avec un peu de pratique, on peut le faire en douceur et rapidement, facilement en 45 secondes ou moins. Pour ranger les ressorts inutilisés, un conteneur en plastique est fourni.


2 prises USB

La deuxième particularité du système X-55 Rhino H.O.T.A.S. est le fait que le manche et l'accélérateur ne sont pas connectés. Ils ont tous les deux une connexion USB séparée. Une conséquence de ceci, c'est que votre PC les verra aussi comme des unités séparées, et les traitera comme telles. Maintenant, j'ai des sentiments légèrement mélangés avec ces connexions séparées. Il y a certainement des aspects positifs écrasants. Il n'y a pas de câble entre les 2 unités, vous n'êtes donc pas limité dans la façon dont vous les positionnez l'un par rapport à l'autre. Un autre point positif est que vous avez la possibilité d'utiliser l'une des 2 unités sans l'autre. L'utilisation d'un autre quadrant d'accélérateur avec le manche X-55, ou l'utilisation de l'unité d'accélérateur X-55 avec un étrier de commande au lieu du manche, sont des scénarios possibles qui viennent à l'esprit. Le seul point négatif des connexions USB séparées auxquelles je peux penser, c'est que les ports USB libres peuvent parfois être un bien précieux. Utiliser 2 au lieu d'un pourrait être un inconvénient pour certains. Les utilisateurs d'ordinateurs portables sauront de quoi je parle... Une belle caractéristique hypothétique qui aurait résolu ce problème, est l'installation d'un hub USB dans la base de l'unité d'accélération, comme Saitek l'a fait avec certains de leurs manches. Mais cela augmenterait bien sûr le prix de l'unité, et on peut discuter de la question de savoir si cela en vaudrait la peine ou non.


Taille et poids

Lorsque nous regardons la mécanique de ce système HOTAS en général, la taille du système ressort vraiment. Il est presque aussi grand que son compagnon d'écurie plus âgé, le (très grand) X-52 Pro. Mais surtout la largeur et la profondeur des bases est impressionnante. Avec un peu plus de 18 cm de large et 22 cm de profondeur, l'accélérateur et le manche prennent beaucoup de place sur votre bureau. Par contre, malgré leur taille, ils ne sont pas très lourds. Ce n'est pas vraiment un côté négatif ou positif en soi, mais cela signifie que vous voudrez garder une partie du poids de votre main/bras en appuyant sur l'accélérateur et le bâton pour les empêcher de bouger s'ils ne sont pas vissés lorsqu'ils sont utilisés, surtout lorsqu'on utilise un ressort plus rigide ou plus de tension sur les manettes des gaz. La plupart des gens le font inconsciemment, mais quand même...

Si vous vous interrogez sur la qualité des interrupteurs, je peux dire que je suis très satisfait de ces derniers. Tous les interrupteurs sont solides et tous répondent très bien aux impulsions. Je n'ai aucun problème avec des entrées non reconnues, ou d'autres choses comme ça. Il y a aussi un feedback clair de tous les boutons, vous disant que vous l'avez poussé. Quand on parle de boutons, je veux surtout mentionner les interrupteurs à bascule tout en métal sur la base de la poignée des gaz. J'adore ces interrupteurs. Parlons de la véritable essence d'un joystick : les axes ! Tous les axes sont lisses et toutes les commandes sont transmises proprement au PC. Bien qu'il ne faut pas en attendre moins d'un joystick neuf et de haute qualité. Bien sûr, je ne peux rien dire sur la façon dont ils vont gérer le passage du temps et le stress sur des années d'utilisation. J'ai trois remarques à faire au sujet des axes. Tout d'abord, je ressens parfois une certaine "adhésivité" dans le mouvement du manche. J'ai réduit cela au mécanisme de centrage qui ne se déplace pas en douceur au-dessus de la colonne centrale sur laquelle il est monté. Il s'agit d'un "problème de maintenance" connu. Le nettoyage et la lubrification de la partie incriminée résout en grande partie ce problème. Particulièrement en cas d'utilisation intensive et dans des environnements poussiéreux, il se peut que vous deviez le faire de façon semi-régulière. Il y a bien sûr plusieurs lubrifiants différents que vous pouvez utiliser, mais j'ai utilisé de la poudre de graphite, et je suis très satisfait du résultat.


Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S. : le côté Software

Logiciel de configuration du Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S.
Logiciel de configuration du Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S.

Pour obtenir le logiciel et les pilotes pour le X-55 Rhino, vous devrez les télécharger à partir du site Web de Saitek. Comme mentionné précédemment : pas de disque dans la boîte. Les pilotes se présentent sous la forme d'un fichier 4,7MB .exe-file. Le logiciel est un fichier de 10MB. Vous installez les pilotes en premier, le logiciel en dernier. L'installation est facile, avec les étapes habituelles pour l'installation d'un nouveau logiciel. Une chose que j'ai trouvé un peu inconfortable est que l'assistant d'installation du pilote n'avait pas d'instructions en texte. Il y avait des graphiques qui vous disaient de connecter ou de déconnecter les appareils, mais pas de texte écrit pour accompagner cela. En dehors de cela, l'installation a été sans problème pour moi. Le logiciel fourni avec le X-55 Rhino est un logiciel en 2 parties. Le fichier "X-55_Rhino_Profiler.exe" est un petit processus qui s'exécute en arrière-plan, presque transparent pour l'utilisateur. Il s'exécute automatiquement si vous connectez le X-55. La seule chose que vous, en tant qu'utilisateur, pouvez faire avec ce programme est de choisir le profil à exécuter. J'ai aussi créé un raccourci vers l'emplacement du programme car il plante parfois et refuse de redémarrer automatiquement sur mon PC. Au cas où vous vous demanderiez : la cause de l'accident est un crash du pilote d'affichage/graphique. Donc, ce n'est pas vraiment un problème du logiciel Saitek.

La deuxième partie du logiciel est celle avec laquelle l'utilisateur va réellement interagir. Le gestionnaire "X-55 Rhino Configuration et Programmation" est accessible par un raccourci sur le bureau, par l'icône Profiler dans la zone de notification de la barre des tâches de Windows, ou en naviguant jusqu'au lieu d'installation. Il ne semble pas y avoir d'entrée dans le menu de démarrage. Le logiciel offre à l'utilisateur de nombreuses possibilités. Tout d'abord, il y a des liens vers les pages des médias sociaux de Saitek sur son onglet "Accueil". Dans l'onglet "Support"', il y a aussi des liens vers le manuel (en ligne), le téléchargement de logiciels et de pilotes, une base de connaissances et un formulaire de contact Mad Catz.

L'onglet "Programmation", après avoir choisi entre le manche ou l'accélérateur, montre une mise en page que les anciens propriétaires de Saitek connaissent bien du logiciel SST. Il vous permet de créer des profils où le X-55 transmettra une pression sur un bouton du clavier au PC, au lieu d'une simple pression sur le bouton du joystick. Le grand, grand avantage ici, c'est que vous n'êtes pas limité à des pressions sur une seule touche. Vous pouvez programmer des macros, des pressions de boutons programmées et d'autres choses comme ça qui vous donne de grandes possibilités. Vous pouvez créer différents profils, par exemple, un profil pour FSX, un autre pour X-plane, un autre pour DCS, et ainsi de suite... Le changement de profil se fait par l'icône du profiler dans la zone de notification de la barre des tâches. Le logiciel vous donne également la possibilité de créer différentes commandes pour chaque mode, de sorte qu'au simple commutateur du sélecteur de mode sur la manette des gaz, vous pouvez modifier le comportement de votre système. Le X-55 Rhino a 3 modes disponibles, un de moins que le X-65F. Il n'a pas non plus le modificateur d'auriculaire qui a donné au X-52 un total de 6 modes. Néanmoins, avec le nombre de boutons sur le système X-55, la plupart des utilisateurs seront plus que satisfaits de 3 modes.

Le dernier onglet du logiciel est l'onglet 'Paramètres'. Cet onglet vous permet de régler la luminosité des LED de l'accélérateur et du manche (ensemble, et non séparément). Une fois que vous avez choisi entre le manche et l'accélérateur, vous pouvez calibrer les axes et ajuster leurs réglages. Vous pouvez ajouter des courbes et des zones mortes aux axes et ajuster leur niveau de saturation. Et ceci pour tous les axes séparément. La possibilité de faire cela est une caractéristique énorme. Cela signifie que vous n'êtes plus limité aux possibilités qui sont programmées dans le jeu ou la simulation que vous utilisez. FSX, juste pour donner un exemple, ne vous donne pas toutes ces possibilités. Il permet de modifier les zones mortes et la sensibilité des axes. Mais il ne vous permet pas de changer les courbes, quelque chose que DCS World fait. Avec le X-55, vous pouvez maintenant changer les courbes du stick au niveau du firmware, en contournant toutes les limitations de votre jeu de simulation ou simulateur préféré.

Quand je compare avec mes autres produits Saitek, qui utilisent tous le logiciel SST, je vois le logiciel du X-55 comme une énorme amélioration et un plaisir à utiliser. Il améliore les domaines qui avaient besoin d'être améliorés et conserve les fonctionnalités utiles auxquelles les utilisateurs de Saitek sont habitués. Conclusion : J'utilise le X-55 depuis un certain temps maintenant. Il est superbe, mais surtout, il fonctionne aussi bien qu'il en a l'air. Le meilleur aspect de l'ensemble du système est peut-être l'énorme quantité de possibilités qu'il offre à l'utilisateur. C'est le résultat de quelques belles caractéristiques matérielles comme le grand nombre de boutons, de commutateurs et d'axes et les connexions USB séparées. Mais le logiciel est aussi en partie responsable de la création de ces possibilités, avec l'utilisation de différents profils, modes, ainsi que l'étalonnage des axes au niveau du firmware.

La seule chose qui a vraiment compromis mon plaisir de l'utiliser était l'adhérence (stickiness) dans les axes des gaz, mais la lubrification l'a réduit à des niveaux très gérables. Le X-55 Rhino semble être le digne successeur de n'importe quel joystick. Une grande amélioration par rapport au X-65F, c'est que le X-55 est beaucoup moins cher (ou devrais-je dire : "moins cher") que son prédécesseur. Le prix du X-55 Rhino au moment de la rédaction de cet article est de 199,99€ (2015).


Avantages

* Apparence professionnelle

* Beaucoup de boutons et interrupteurs

* Bonne qualité de fabrication

* Système de ressorts interchangeables.


Inconvénients

* Adhésivité du manche, nécessitant une lubrification

* Pas d'instruction texte sur l'assistant d'installation des pilotes.


Exemple d'une configuration du Logitech Saitek X56 Rhino Pro Flight Joystick
Exemple d'une configuration du Logitech Saitek X56 Rhino Pro Flight Joystick

EDIT Aout 2018 : Au jour d'aujourd'hui, le joystick Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S. n'est plus en vente sur la plupart des sites de ventes en ligne. On peut le trouver sur Ebay.fr (dans la section recherche internationale).

Son remplaçant est le Logitech Saitek X56 Rhino Pro Flight Joystick que je recommande comme digne successeur du joystick Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S. !


Tarifs X-56 Rhino HOTAS 2018 : 269,00€

*** Voir et acheter le joystick Logitech Saitek X-56 Rhino HOTAS sur Amazon.fr


Vidéo : Test du joystick Saitek X-55 Rhino H.O.T.A.S. - Fly Like a Pro (en anglais)