Logitech G Saitek X52 Flight Control System : avis et tarifs 2018


Présentation du Logitech G Saitek X52 et X52 PRO

Plateforme : Pc Windows 7, Windows 8, Windows 8.1, Windows 10
Présentation et avis du joystick Logitech G Saitek X52 Flight Control System pour Pc Windows

Les fans de Flight-sim (simulateur de vol) ont eu quelques années assez difficiles. Tout au long de l'histoire du PC, les simulateurs de vol ont été à l'avant-garde de la plupart des sauts technologiques majeurs, car ce sont les démonstrations les plus efficaces de nouvelles puissances matérielles et logicielles. Les années 90 ont été l'âge d'or de ce phénomène, et la plupart des bons gamers avait un joystick pour simulateur de vol sur leur bureau, que ce soit pour la série des Wing Commander (1990-97), X-Wing (1993), AH-64D Longbow (1996) ou tout autre simulateur classique de cette période.

Ce qui est réjouissant, c'est que cette période est revenu en force, grâce à des titres comme Flight Simulator X, Take On Helicopter, Condor glider, Elite : Dangerous, No Man's Sky ou le très attendu Star Citizen !


Logitech G Saitek X52

Le site Web de la société Logitech/Saitek affirme que leur objectif est de construire des produits pour les joueurs qui sont conçus par les joueurs. Il est facile de croire cette affirmation car ils produisent certains des produits les plus intenses disponibles pour le joueur sérieux. Saitek a été racheté par Logitech en septembre 2016 mais continue de fabriquer les mêmes produits de qualité. La société fabrique un arsenal d'armes de taille décente pour tous les types de joueurs. Des volants et des pads de contrôle aux claviers et aux joysticks innovants comme le système de contrôle de vol X52 que nous analysons aujourd'hui.

Vous pouvez certainement dire que le Saitek X-52, et la version Pro en particulier, est l'un de ces très rares joysticks légendaires (ou systèmes de vol, si vous préférez ce terme). Des milliers de passionnés de simulateur de vol (simmers) en ont un, et c'est une référence en soi. J'en ai un depuis plus d'un an maintenant, et il est temps que je vous dise ce que j'en pense.

Le X-52 est un système en 2 parties, composé d'un manche et d'un accélérateur séparés. La manette se connecte à l'accélérateur, et l'unité d'accélérateur est branchée à l'ordinateur avec une connexion USB. Ainsi, en dépit d'avoir 2 pièces, il ne nécessite qu'un seul port USB, et pas d'alimentation externe. L'ensemble est livré dans une boîte robuste et est bien emballé dans des sacs en plastique et des moules en carton pour l'empêcher d'être endommagé pendant le transport. En plus du matériel lui-même, vous trouverez un CD avec pilotes et logiciels, ainsi qu'un court manuel dans la boîte.

Sur le manche, vous trouverez une gâchette à 2 niveaux, 4 boutons poussoirs, dont l'un est muni d'un couvercle de sécurité. Tous ces boutons, à l'exception d'un seul, sont rétroéclairés par des LED. Plus loin sur le joystick lui-même, vous avez 2 commutateurs à chapeau à 8 voies, un sélecteur de mode à 3 positions et un commutateur d'auriculaire, qui est comme une gâchette, mais au bas de la poignée au lieu d'être en haut, et agit comme la touche "shift " sur votre clavier. A la base du manche, il y a 3 interrupteurs à bascule à 2 voies qui sont à ressort pour revenir à leur position neutre. Le stick-grip intègre également un axe de rotation, ou axe de torsion, utilisé pour le contrôle du gouvernail en vol.

L'unité d'accélérateur (manette des gaz) abrite encore plus de commandes. Évidemment, il y a l'axe de l'accélérateur lui-même, qui possède plusieurs crans pour l'arrêt, le ralenti et la postcombustion. Sur la poignée d'accélérateur, vous avez 2 commandes rotatives, un curseur linéaire, une mini-souris et un bouton de souris, une molette de défilement (avec fonction de clic), un autre commutateur à chapeau à 8 directions, 2 boutons poussoirs et un bouton d'embrayage, qui bloque temporairement toutes les entrées des autres commandes si vous appuyez dessus.

Sur la base de l'unité d'accélération, vous avez un MFD (Multi Functional Display), avec 2 molettes de défilement associées avec des boutons poussoirs intégrés, et 2 autres boutons poussoirs dédiés.

Ce combo est vraiment beau et pratique pour les fans de simus, mais ce n'est certainement pas une petite pièce de quincaillerie subtile que vous pouvez mettre dans un petit coin de votre bureau. Alors prévoyez un peu de place !

Le fait que presque tout est rétro-éclairé avec des LED's le rend très facile à utiliser dans l'obscurité, bien que vous pourriez avoir à baisser un peu l'intensité si vous l'utilisez dans une pièce vraiment sombre, pour éviter de vous aveugler. Heureusement, les outils pour le faire sont inclus.


Exemple de configuration avec le Logitech G Saitek X52
Exemple de configuration avec le Logitech G Saitek X52 Flight Control System

Côté logiciel

Il y a 2 installateurs séparés fournis sur le CD dans la boîte, ou pour le téléchargement via le site web. Tout d'abord, il y a les pilotes nécessaires pour que le système fonctionne sur votre PC. Le deuxième est un programme appelé SST. SST signifie Saitek Smart Technology, et transforme le X-52 (et la version Pro) en souris et clavier.

L'installation des deux se fait comme d'habitude, en exécutant les .exe et en suivant les instructions données pendant l'installation. Je n'ai rencontré aucun problème ici.

Une fois l'installation terminée, vous pouvez commencer à utiliser toutes les fonctionnalités. Les pilotes installent également des outils d'étalonnage et de paramétrage. Vous pouvez y accéder via le panneau de configuration de Windows (et en choisissant les options matérielles appropriées, etc.) ou via une icône sur le côté droit de la barre des tâches de Windows. Vous pouvez tester et calibrer tous les axes et boutons, ainsi que modifier les zones mortes pour ces axes. Il y a 2 autres onglets avec les réglages restants : un pour les LED et un pour le MFD. Pour les LED, vous pouvez changer la luminosité globale (de très brillante à éteinte), et vous pouvez changer la couleur de la plupart des LED individuellement. Les choix sont le vert (standard), le rouge, l'ambre ou vous pouvez choisir d'éteindre la LED. L'onglet MFD vous permet de régler les réglages des horloges affichées sur le MFD, de modifier la luminosité du rétroéclairage et de modifier le fonctionnement du bouton poussoir.

Le logiciel SST est quelque chose de spécial. Certaines personnes aimeront ça, d'autres non. Le fait est que le logiciel SST intercepte vos entrées de commande sur la manette et les traduit en pressions de touches, combinaisons de touches ou clics de souris. Par exemple, je peux programmer un profil SST de sorte que lorsque j'appuie sur la gâchette du X-52 Pro, le logiciel envoie une commande CTRL+E à mon PC. Ces commandes peuvent être de simples pressions de touches simples, mais aussi des combos, et même une séquence de pressions de touches de combos. Et c'est aussi ici que le sélecteur de mode entre en jeu, ainsi que l'interrupteur d'auriculaire. Le sélecteur de mode vous permet de choisir entre 3 profils préprogrammés, et le commutateur pinkie agit comme la touche shift sur votre clavier, donnant à chaque bouton une autre fonction possible par mode programmable.

Ainsi, si la programmation est correcte, vous pouvez avoir jusqu'à 6 fonctions différentes gérées par une seule touche sur le manche ou l'accélérateur. C'est à l'utilisateur de configurer ces entrées, ou d'utiliser un profil de quelqu'un d'autre téléchargé depuis Internet. C'est un excellent programme, avec des possibilités presque illimitées, mais il faut beaucoup de temps pour s'y habituer, et beaucoup de réflexion pour aller dans la construction d'un bon profil qui vous convient. L'inconvénient est que le logiciel SST ne peut envoyer qu'un seul signal à votre PC à la fois, donc, par exemple, changer de vue pendant le freinage provoquera l'interruption du signal "frein". Une autre chose est que les pressions de touche sur votre joystick seront toujours reconnues par FSX, que vous utilisiez SST ou non. Ce que j'ai fait pour contourner ce problème, c'est de supprimer toutes les entrées du panneau de contrôle FSX. Ainsi, FSX ne lit pas les touches de mon X-52 Pro.

Je ne compte que sur FSX pour l'axe, et 1 commutateur à chapeau pour faire le panoramique. Il m'a fallu beaucoup de temps pour m'y habituer, mais après beaucoup d'essais et d'erreurs, j'ai créé un bon profil FSX qui convient à mon vol... Je ne vais pas expliquer tous mes réglages et mes choix ici, cela nous amènerait bien loin du sujet. Si vous êtes déconcerté par toutes ces discussions sur les profils et les choix compliqués, rappelez-vous que le X-52 Pro fonctionne parfaitement comme un joystick normal, lorsque vous configurez les touches dans le menu des commandes FSX. Vous n'aurez plus que 5 fonctions possibles pour chaque interrupteur ou bouton que vous avez. Non pas qu'il y ait une pénurie de boutons, mais la programmation est limitée.

Et puis il y a ce MFD. L'affichage multifonctionnel sur la base de l'unité d'accélérateur est une grande caractéristique du X-52 Pro. C'est tout simplement ce qu'il est, un écran qui peut vous montrer beaucoup d'informations différentes. Standard, il y a une horloge et une minuterie. Mais pour les utilisateurs de FSX, il y a un plug-in qui montre vos fonctions radio et pilote automatique sur le MFD, et vous permet de régler les fréquences, les altitudes et les caps tout au long du MFD, avec les boutons dédiés juste en dessous. Il y a aussi un SDK fourni, donc si vous êtes dans la programmation, vous pouvez programmer vos propres plug-ins pour le MFD. Il y en a plusieurs disponibles sur les forums Saitek pour d'autres jeux que FSX.


Aperçu de l'ensemble Logitech G Saitek X52 Flight Control System
Aperçu de l'ensemble Logitech G Saitek X52 Flight Control System

Confort et facilité d'utilisation

Tout d'abord : ce système se compose d'un manche à droite et d'une manette des gaz à gauche. Tout comme dans les avions de combat modernes, ou pour le copilote sur les avions à manche latéral (Airbus, Cirrus,....). Comme je suis à la fois droitier et que j'ai appris à voler avec ma main droite (et la main droite seulement) avec de vrais planeurs en mode réel :), je n'ai absolument aucun problème avec cela.

Pour ce qui est du confort, les gens de Saitek se sont vraiment bien débrouillés. Tout d'abord parce que la forme de l'accélérateur et du manche est parfaitement adaptée à une main humaine. Deuxièmement, vous pouvez changer la taille du joystick. Ou, en fait, vous réglez la hauteur du support sur lequel repose votre main. Cela rend le joystick utilisable aussi bien pour les personnes ayant de grandes ou de petites mains. Vous pouvez également verrouiller la rotation du manche, dans le cas où vous avez des pédales de direction par exemple. Enfin, vous pouvez ajuster la résistance nécessaire pour déplacer le levier d'accélérateur. Ce n'est pas un petit joystick, et il se trouve assez haut sur sa base, donc le fait que vous pouvez l'ajuster est vraiment plus nécessaire que du luxe quand vous avez de plus petites mains. Pourtant, le fait qu'il soit si haut prend un peu de temps à s'habituer si le joystick est placé sur votre bureau. L'unité d'accélérateur n'est pas ajustable en taille ou quoi que ce soit, mais vous pouvez simplement placer votre main un peu différemment pour atteindre les boutons, si nécessaire.

Une chose que j'ai souvent vu critiqué sur les forums est le fait que le joystick est assez lâche, ou trop souple. Ce que je veux dire, c'est que les ressorts de centrage (oui, il y en a 2, pour plus de précision, selon la publicité) ne sont pas très forts. Que vous le préfériez ou non, c'est très personnel. Je trouve même qu'il y a des différences entre les avions. Quand je pilote des hélicoptères ou des planeurs avec FSX, je veux qu'il soit lâche (donc le X-52 est parfait) alors que je le préfèrerais des mouvements plus lourd pour les avions de chasse, par exemple. Cependant, la fonctionnalité ajoutée compense vraiment ces ressorts faibles dans toutes les conditions, à mes yeux.Malgré ce défaut pour certains, le joystick du X52 se recentre tout seul sans aucun problème.

Pour ce qui est de la facilité d'utilisation, une grande partie provient de la programmation et du logiciel. Une fois que vous maitrisez un peu le sujet, je trouve que c'est très facile à utiliser. Le câble entre l'accélérateur et le manche peut être un obstacle, mais je le place juste derrière mon ordinateur portable, tandis que le manche est à droite et l'accélérateur à gauche. Problème résolu.


Qualité de fabrication

Le joystick est de bonne facture, c'est fort et robuste. Les boutons fonctionnent comme il se doit, la connexion entre l'accélérateur et le manche est parfaite, et toutes les entrées d'axes fonctionnent sans erreur. Je suis très satisfait de la qualité de ce produit que je rachèterais sans hésiter !


Conclusion

Il faut un peu de temps pour s'habituer à sa grande taille (étant habitué à un joystick Logitech relativement petit avant) et l'installer correctement, tout en utilisant toutes les possibilités, prend du temps. Mais une fois que vous avez bien le fonctionnement, votre expérience de vol s'en trouve grandement améliorée. Mes caractéristiques personnelles préférées sont l'accélérateur séparé, l'axe de rotation supplémentaire (que j'utilise pour le mélange et le pas d'hélice dans FSX), et l'impressionnant bouton "feu". J'ai commencé cette revue en affirmant que des milliers de simmers en possède un. Maintenant vous savez pourquoi : cela vaut vraiment son prix ! Alors foncez et bon vol :)


Jeux compatibles avec le Logitech Saitek X52

Compatible avec la plupart des principaux logiciels de simulation de vol et jeux d'exploration spatiale, y compris :

  • Elite: Dangerous
  • Star Citizen
  • Battlefield 1
  • Flight Simulator X
  • Flight Simulator 2004
  • Flight School
  • Prepar3D 2.2+
  • X-Plane 11
  • X-Plane 10
  • X-Plane 9
  • DCS World
  • DCS: A-10C Warthog
  • DCS: Black Shark 2
  • DCS: UH-1H Huey
  • Lock On: Modern Air Combat (LOMAC)
  • Lock On: Flaming Cliffs 3
  • Lock On: Flaming Cliffs 2
  • Lock On: Flaming Cliffs
  • aerofly FS
  • aerofly FS2
  • Take On Helicopters (TKOH)
  • Rise of Flight
  • Arma 3
  • Falcon 4.0: Allied Force
  • Falcon BMS 4.32
  • World of Warplanes
  • War Thunder

Tarifs 2018 : 149,00€

*** Voir et acheter le joystick Logitech G Saitek X52 Flight Control System sur Amazon.fr


Test du Logitech G Saitek X52 Flight Control System en vidéo (en anglais)