Présentation du jeu Falcon 4.0 de MicroProse


Alors, Falcon 4.0 est-il la seconde venue de la simulation de vol ou d'un buggy mess ? C'est un peu des deux

Présentation du jeu et simulateur de vol Falcon 4.0 de la société MicroProse édité en 1998

Après près de cinq ans de développement, le jeu Falcon 4.0 de MicroProse, qui a finalement fait son apparition dans les rayons en décembre 1998, est un peu dichotomique. Parfois, il s'agit sans doute de la reconstitution la plus détaillée, ambitieuse et réaliste de la guerre aérienne moderne jamais tentée. C'est une simulation si riche en détails que vous passerez des semaines à découvrir de nouvelles fonctionnalités et de minuscules aspects de la guerre jamais recréés auparavant dans une simulation de vol. À d'autres moments, Falcon 4.0 semble avoir son lot de bugs, problèmes de performance et de défauts. Ces bugs apparaissent trop souvent dans certaines parties de la sim, une indication claire qui indique que cette sim est sortie sans qu'il y ait eu de tests vraiment poussés.


Logo de la société MicroProse
Logo de la société MicroProse

Falcon 4.0 a subi plusieurs correctifs depuis sa sortie fin décembre, et la liste des bogues auxquels ils s'attaquent est très longue. Le jeu est si incroyablement complexe que beaucoup de ces problèmes n'étaient pas évidents pour les joueurs jouant la version publiée de Falcon 4.0, mais les fichiers read-me inclus avec chaque nouveau patch expliquent le problème, énumérant bug après bug que le patch corrige.


Découvrir et acheter les meilleurs simulateurs de vol sur Amazon.fr

Falcon 4.0 - Un simulateur de vol abouti malgré tout

Le Falcon 4.0 dispose d'un modèle de vol très convaincant et d'une avionique extrêmement profonde et détaillée, avec quatre modes radar air-air et trois modes radar air-sol (tous avec différents sous-modes adaptés à des armes et situations spécifiques). D'autres systèmes de ciblage comprennent l'infrarouge avancé pour les missiles Maverick, un module de guidage laser pour les bombes intelligentes et le système anti-radar utilisé pour verrouiller les missiles HARM sur les défenses aériennes ennemies. Plusieurs modes de pilotage automatique peuvent être liés à des points de cheminement de mission ou à des balises de navigation au sol (en fait, s'approcher de la base et atterrir avec les instruments du Falcon 4.0 est une tâche aussi minutieuse que dans un simulateur civil (cas des cockpits de simulation de vol) comme le Flight Simulator de Microsoft). Si vous optez pour le genre de sim qui vous donne beaucoup d'écrans à lire, d'instruments à regarder et de commutateurs à bascule, Falcon 4.0 vous rendra plus heureux comme vous ne l'avez jamais été depuis que vous avez démarré Jane's F-15 ! (si vous avez joué à ce jeu bien evidemment !).

Cockpit du jeu Flacon 4.0
Cockpit du jeu Flacon 4.0

Et c'est seulement ce qui se passe à l'intérieur du cockpit. À l'extérieur, vous avez droit aux graphismes les plus impressionnants que vous trouverez dans une simulation (tant que vous avez le matériel pour l'exécuter). Les vues extérieures vous permettent de voir la guerre au sol qui se déroule constamment dans le cadre de la campagne dynamique en temps réel du jeu - ou tout simplement de voir une bombe de 2 000 livres guidée par laser frapper un hangar ennemi. Les explosions sont fantastiques, soit dit en passant, et les dommages par éclaboussures sont suivis, de sorte qu'une bombe qui frappe un patrouilleur amarré peut aussi détruire le quai, l'usine à côté du quai, les canons antiaériens qui protègent l'usine, et peut-être même un ou deux des véhicules blindés qui protègent ces canons.

Il faut du temps et de la patience pour maîtriser tous les systèmes et les armes dont vous aurez besoin pour réussir une mission, mais ce qui aurait pu être une phase d'apprentissage très abrupte est adouci par 31 missions de tutoriels détaillés. Une bonne partie de l'énorme manuel du jeu est consacrée à ces tutoriels, qui couvrent chaque tâche, système de ciblage et arme dans les moindres détails. Prenez le temps de devenir compétent dans toutes les missions d'entraînement, et vous serez prêt pour à peu près tout ce que les " véritables " missions peuvent vous envoyer.

Et ces missions semblent vraiment réelles. C'est là que Falcon 4.0 (représenté par un F-16 Fighting Falcon) se sépare clairement de la plupart des autres jeux qui, comme lui, auraient dû passer au moins une fois de plus par l'Assurance Qualité avant leur sortie : il a ses problèmes, mais quand il tire sur tous les cylindres, ce jeu est tout à fait crédible, absorbant et divertissant. La première fois que vous lancez un chargement d'explosifs sur la cible dans le cadre d'une mission de frappe en profondeur alors que les flammes, les balles traçantes et les missiles remplissent le ciel autour de vous - et que vous ramenez votre avion à la maison en un seul morceau - vous saurez que cette simulation a quelque chose de spécial.

Un F-16 dans le jeu Falcon 4.0
Un F-16 dans le jeu Falcon 4.0

Mais il y a un prix à payer. En plus de la nécessité de télécharger le dernier patch et de surveiller les mises à jour sur le site web du jeu (http://www.falcon4.com/ à l'époque et sur https://store.steampowered.com/app/429530/Falcon_40/ de nos jours), vous aurez besoin d'une configuration informatique assez solide pour le faire fonctionner correctement. Falcon 4.0 fonctionnera de manière acceptable sur un Pentium II de milieu de gamme, mais oubliez le Pentium 166 que MicroProse considère comme le minimum. Et vous aurez besoin d'une machine 450MHz avec 128Mo de RAM et un accélérateur 3D rapide (comme une carte Voodoo2 ou TNT) pour obtenir des performances vraiment fluides avec toutes les options graphiques montées au maximum.

Pourtant, si vous êtes un fan de combat aérien sérieux à la recherche d'une sim qui est grand, beau, stimulant et vraiment convaincant, Falcon 4.0 est difficile à battre.


* Découvrir les meilleurs simulateurs de vol sur Amazon.fr


Vidéo de Falcon 4.0 BMS - FaceTrackNoIR Test


Articles en rapport avec les simulateurs de vol


* Système de commande de vol d'un aéronef / avion maison

Les commandes de vol d'un aéronef sont les systèmes essentiels qui assurent la stabilité de l'aéronef, la facilité de vol coordonné, la stabilité aérodynamique et la répartition adéquate des contraintes liées au vol.


* Histoire de Microsoft Flight Simulator

Microsoft Flight Simulator a commencé par un ensemble d'articles sur la simulation de vol, écrits par Bruce Artwick tout au long de 1976. Lorsque le rédacteur en chef du magazine a annoncé à Artwick que les abonnés étaient intéressés par l'achat d'un tel programme, Artwick a fondé subLOGIC Corporation pour commercialiser ses idées.