Russian Helicopters en Asie du Sud-Est avec
le Mi-171A2 et l'Ansat


Russian Helicopters souhaite booster ses ventes en Asie

12 juin 2019
Russian Helicopters souhaite faire de bonnes ventes en Asie du Sud-Est
Russian Helicopters souhaite faire de bonnes ventes en Asie du Sud-Est

Entre le 6 novembre et le 3 décembre 2018, deux hélicoptères fraîchement sortis des chaînes de production du groupe Russian Helicopters, un Mi-171A2 et un Ansat, ont participé à une tournée promotionnelle en Asie du Sud-est. Tout au long d'un voyage de quelque 5 000 km, les deux hélicoptères ont été présentés aux acheteurs potentiels, de la Chine à la Malaisie, en passant par le Vietnam, le Cambodge et la Thaïlande. Une étape incisive, même si elle a été menée à travers des pays déjà historiquement liés à des hélicoptères d'origine russe.


Dcouvrir et jouer sur Chess.com

Les pays de l'Asie du Sud-Est et leur croissance économique soutenue ne font pas que faire rêver les industriels occidentaux. Russian Helicopters Holding, une société de l'entreprise publique Rostec State Corporation, a l'intention de gagner des parts de marché, et pas seulement par la vente de matériel militaire. Dans ce cas, la tournée de démonstration voulue et développée par le constructeur, réalisée entre le 6 novembre et le 3 décembre, visait à mettre en scène deux appareils destinés aux marchés civils : le Mi-171A2, la version la plus populaire de la famille très prolifique Mi-8/17/171, et le Ansat, une bi-turbopropulseur lèger développé dans les années 1990 et construit par Kazan Helicopters.

Selon Andrei Boginsky, directeur général de Russian Helicopters, la demande prévue d'hélicoptères civils en Asie du Sud-Est sera d'environ 420 appareils au cours des dix prochaines années. Une perspective qui explique l'appétit du fabricant russe lorsqu'il s'est lancé dans cette tournée promotionnelle à travers cinq pays de la région.


Vingt Ansat médicalisés pour la Chine

Le point de départ du circuit, judicieusement choisi, a été le Zhuhai Chinese Air Show, ouvert aux visiteurs du 6 au 11 novembre 2018. Présentés dans la zone statique, les deux hélicoptères ont ensuite participé aux démonstrations de vol, avant de décoller le 12 novembre pour Hanoi, au Vietnam, où ils ont été officiellement présentés aux opérateurs locaux le 16 du même mois. "Dans la foulée du Salon aéronautique chinois, je constate que l'intérêt pour les hélicoptères russes s'est considérablement accru, surtout après leur participation au programme de démonstration du Salon aérien de Zhuhai. Russian Helicopters entretient de solides relations avec les pays de l'Asie du Sud-Est. Nous espérons donc que la démonstration du Mi-171A2 et des fonctionnalités de l'Ansat nous permettra non seulement de négocier avec succès, mais aussi de recevoir des lettres d'intention pour ces hélicoptères " a expliqué Andreï Boginski aux premiers jours du vol des deux appareils. Il est vrai que le 8 novembre dernier, le fabricant avait annoncé que la Emergency Medicine Association of the People's Republic of China avait commandé 20 hélicoptères Ansat, qui sont décrits comme " conçus pour fournir des premiers secours et des évacuations médicales, y compris dans des zones inaccessibles et sur des sites d'atterrissage isolés ". Au menu des services offerts par l'Ansat figure en effet l'intégration d'un module permettant à I'appareil d'assurer les soins intensifs, les soins critiques et la surveillance des paramètres vitaux lors du transport vers un hôpital.

Russian Helicopters a fait remarquer au passage que depuis 2017, onze Ansat médicalisés ont été livrés aux services régionaux de médecine d'urgence en Russie et que sept autres le seront d'ici la fin de l'année, dans le cadre du projet fédéral "Fourniture en temps voulu de services médicaux d'urgence aux régions isolées de la Fédération russe".

De plus, en septembre dernier, JSC Russian Helicopters, le service national de médecine d'urgence aérienne, et Avia Capital Services (filiale de Rostec spécialisée dans la location, le financement, l'achat et la vente d'avions et d'équipements civils) ont signé un contrat pour la livraison de 104 hélicoptères Ansat médicaux.


25 ans d'Helitechno

Lors de sa tournée en Asie du Sud, le fabricant a également travaillé sur la question du service après-vente. Au Vietnam, la joint-venture russo-vietnamienne Helitechno existe depuis 1994. En un quart de siècle, cette société a repris la réparation de plus de 80 opérateurs immobiliers civils, publics et privés basés au Vietnam, au Laos, au Cambodge, en Inde, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Hélicoptères Russes souligne qu'Helitechno est à ce jour le seul centre de maintenance et de réparation en Asie du Sud-Est où le suivi des chantiers de réparation est assuré par des techniciens détachés de l'usine Mil à Moscou.

Après le Vietnam, l'Ansat et le Mi-171A2 ont repris l'air pour atterrir le 20 novembre à Phnom Penh, au Cambodge. Là encore, les questions de l'assistance technique et du financement de nouveaux avions ont été abordées par la délégation de Russian Helicopters Holding.

Le 26 novembre, l'Ansat et le Mi-171A2 ont atterri à Bangkok, en Thaïlande, sur la propriété U-Tapao. Le pays est déjà client de Russian Helicopters. "Notre holding s'efforce de renforcer nos relations avec les acteurs publics et privés de ce pays. Les premières livraisons d'hélicoptères de type Ka-32A11BC[un hélicoptère coaxial à deux rotors utilisé notamment pour la lutte contre l'incendie, transportant de lourdes charges en élingue, des missions de recherche et de sauvetage] sont prévues pour la fin 2018. Les démonstrations prévues avec le Mi-171A2 et Ansat semblent donc très opportunes ", a déclaré Andrei Boginsky à cette occasion. "L'Asie du Sud-Est, y compris la Thaïlande, est une région stratégique pour Rostec. Nous avons l'intention de développer beaucoup de coopération, dans plusieurs domaines", a déclaré Anatoly Serdioukov, directeur industriel de la division aérospatiale de Rostec.


70 commandes ou intentions d'achat

Pour preuve, la holding moscovite y installe un centre de services. Signé en février 2018 avec la société thaïlandaise Datagate Co. Ltd, un protocole d'intention prévoyait l'établissement d'un centre de maintenance (MRO) spécialisé dans la réparation des hélicoptères de fabrication russe.

Le 3 décembre, les deux hélicoptères ont quitté Zhuhai et ont atteint Kuala Lumpur, la capitale malaisienne, pour la dernière étape de leur tournée en Asie du Sud. Pour les démonstrations en vol, le site choisi n'était autre que le circuit international de Formule 1 de Sepang. Les opérateurs malaisiens invités pour l'occasion ont pu s'approcher de la flotte et interroger directement les équipages et les ingénieurs présents. A l'issue de cette manifestation, Andrei Boginsky a assisté à une conférence de presse. Bien livrée, cette offensive de charme aura duré près d'un mois. Près d'un millier de clients potentiels auront été approchés tout au long de la tournée, qu'il s'agisse de prospects publics ou privés. "Les demandes officielles reçues depuis plus d'un mois concernent plus de 70 hélicoptères d'une valeur de plus d'un demi-million de dollars au cours des trois prochaines années", a déclaré Denis Manturov, ministre russe de l'Industrie et du Commerce, commentant cette campagne pour les deux appareils. Les contrats enregistrés sont à leur tour des commandes fermes et des lettres d'intention. Sur les 70 hélicoptères concernés, 50 concernent les marchés vietnamien, cambodgien, thaïlandais et malaisien. Les 20 autres concernent le contrat ferme, cité ci-dessus, signé le 8 novembre dernier avec l'Association de médecine d'urgence de la République populaire de Chine.

Au vu de ces chiffres, il ne fait aucun doute que les constructeurs européens et américains d'hélicoptères devraient redoubler d'efforts pour gagner leur juste part de marché. Si les prévisions d'Andreï Boginski s'avèrent réalistes et qu'une quarantaine d'hélicoptères doivent être livrés chaque année pour la prochaine décennie en Asie du Sud-Est, il est également entendu que le constructeur russe est bien placé pour les livrer grâce à ses avantages diplomatiques. Le niveau des exigences techniques des clients asiatiques, en revanche, ne sera probablement pas satisfait. Mais il devra aussi satisfaire les exigences techniques élevées des clients asiatiques. Cependant, les deux modèles présentés par Russian Helicopters sont précisément des appareils connus pour être à l'avant-garde des normes techniques que les opérateurs, notamment en Asie, sont en droit d'attendre. A suivre...

Un article de FRANÇOIS BLANC - Russian Helicopters pour helicopter-industry.com


Vidéo : Mi-171A2 and Ansat helicopters - demonstration flight at Airshow China 2018